Message de Sa Sainteté le Pape François à l’occasion de la journée de Prière pour la Paix dans la République Démocratique du Congo

logo-vaticanLa Nonciature Apostolique en République Démocratique du Congo a l’honneur de vous transmettre le Message de Sa Sainteté le Pape François à l’occasion de la journée de Prière pour la Paix dans la République Démocratique du Congo convoquée pour ce dimanche 20 novembre 2016, par les évêques de la CENCO, journée coïncidant avec la clôture de l’Année Jubilaire de la Miséricorde.

A Son Excellence Monseigneur Marcel UTEMBI TAPA
Président de la CENCO
Kinshasa

En ce jour où l’Eglise célèbre la clôture du Jubilé de la Miséricorde, fidèles et pasteurs de la République Démocratique du Congo se réunissent dans la prière pour implorer le don de la paix. Alors que ce bien si précieux se trouve menacé dans notre cher pays, je m’unis de tout cœur à vous tous afin de le confier « à la Seigneurie du Christ, pour qu’il répande sa miséricorde, telle la rosée du matin, pour une histoire féconde à construire, moyennant l’engagement de tous au service de notre proche avenir » (Bulle d’indiction, n° 5).

Je forme le vœu qu’au-delà des différences de foi, de cultures et de traditions, le peuple congolais pusse faire l’expérience d’une authentique fraternité, « qui pousse à la communion avec les autres, en qui nous ne trouvons pas des ennemis ou des concourants, mais des frères à accueillir et à embrasser » (Message pour la Journée Mondiale pour la Paix 2014, n° 1).

J’encourage chacun, en particulier les responsables politiques et religieux, à initier ou à poursuivre toute action visant à construire des ponts entre vous et non pas des murs, à instaurer dans la société congolaise une culture du dialogue, qui vous fasse mieux connaitre, pour mieux vous aimer.

J’invite aussi les dirigeants à un engagement courageux au service du bien commun, dans l’oubli de soi, en vue d’édifier une nation prospère et pacifiée. Que cette vivante espérance d’un avenir meilleur ne s’éteigne jamais dans vos cœurs. J’invoque sur votre pays la protection de la Vierge Marie, Reine de la Paix, et j’implore l’abondance des Bénédictions divines.

Franciscus, Pp.
17 novembre 2016