Formation des Supérieur(e)s Majeur(e)s

IMG_3793Du 30 Avril au 4 Mai 2017, il a été prévu une session sur la formation des Supérieurs Majeurs, organisée  par le Comité Directeur mixte de l’Assemblée et de l’Union de Supérieur(e)s Majeur(e)s  en R.D. Congo. C’est depuis  dimanche 30 Avril que les Supérieur(e)s Majeur(e)s de l’ASUMA-USUMA ont répondu à ce rendez-vous au Centre  Catholique Nganda. Les assises proprement dites ont commencé lundi 1er mai 2017 par la célébration eucharistique présidée par le Père Zéphirin LUYILA, Cssr, Président National de l’ASUMA à 10h00.  La liturgie et la modération ont été à la charge de la Province ecclésiastique de Katanga.

Dans son homélie, le Père a mis en exergue la fête de Saint Joseph : « Travailleur».  En effet, le travail bien fait donne sens à l’humanisation et contribue à la gloire de Dieu.   Il est le fondement de toute vie. C’est pourquoi, il prend  sa source dans la crainte de Dieu.   Il procure à l’homme le bien-être, la joie et le bonheur.  Le travail est une œuvre d’amour, de sanctification, de rédemption. D’où, l’amour est une conditio sine qua non pour bien faire son travail. Une interpellation a été faite aux Supérieur(e)s Majeur(e)s en ce qui concerne leur  manière de rendre  service  qui devrait s’inspirer du Christ et  non pour plaire au monde. La session a gravité autour de cette idée fondamentale.

Au terme de cette célébration eucharistique, le Président National de l’ASUMA a prononcé le Message de compassion et de solidarité aux Provinces ecclésiastiques de Bukavu et de Kananga. Ce message émane du Comité Directeur mixte de l’ASUMA- USUMA, tenu au siège de l’USUMA du 25 au 26 Avril 2017.

A l’issue de l’Eucharistie, l’auguste assemblée s’est réunie à la grande salle pour les assises. Celles-ci ont débuté par le discours d’ouverture prononcé par la Rde Soeur Aimée Myriam Kapinga, Présidente Nationale de l’USUMA. Dans son allocution, la Rde Soeur a souhaité la bienvenue aux participants, exprimé sa compassion aux victimes des atrocités et cerné la pertinence de  la session. Survint la présentation des délégations par le Secrétaire Général de l’ASUMA et l’accueil de nouveaux Supérieur(e)s Majeur(e)s élu(e)s.

L’après-midi, les participants ont suivi la conférence inaugurale intitulée :« L’image biblique du bon pasteur et le service de l’autorité » reformulée par e conférencier comme suit : «  Exercer l’autorité  à l’exemple du bon pasteur, une mise en perspective à partir des données bibliques », conférence faite par le Père Sylvain BADIBANGA, sp. L’enseignement du Père s’est articulé autour des trois points à savoir : les préalables, le parcours biblique étendu et  une conclusion synthétique.

Au premier point, le Père a souligné  l’enjeu de l’exercice du pouvoir sur les plans sociologique et historique. Dans son parcours biblique, quatre figures ou symboles ont été relevées du point de vue biblique : Primo, Homme pasteur selon le modèle de Genèse 1 ; Secundo, le pasteur et le chasseur ; tertio, le réquisitoire critique contre le pasteur devenu chasseur ; quarto, la parabole du Bon pasteur.

Quelques échanges ont suivi cette brillante conférence. Pour approfondir davantage ce thème, les participants se sont regroupés pour un travail en atelier autour des signaux susmentionnés. Et la mise en commun a clôturé les assises de la journée.